Blog

image_article1

Le poro initié à l'écriture web

Nous sommes heureux. Bientôt 20 ans que Laurent et moi, gosses de Séguéla, ville de nos cœurs, sommes perdus de vue. Aujourd'hui, lui, étudiant à Korhogo et moi formatrice Tic coptée par L' #Unbci sommes réunis par le biais de la caravane baptisée #AnsutBlogCamp. La caravane est à sa seconde édition. Elle prône l'autonomisation des communautés par les Techniques d'Informations et de Communication et sillonne 6 villes du pays.

Comme Laurent, ils sont 600 (jeunes, femmes, autorités du Poro) à vouloir écrire pour Web. 
Ils n'étaient ni au champ ni au lit ce jour férié, mais à l'hôtel Olympe dès l'aube. Ces curieux optent plutôt pour la messe du digital.

Et à Laurent, aux pères, confrères, consœurs, les BABA de l'outil informatique, leur sont prodigués, matériels en main. + de 100 ordinateurs sont affrétés pour l'occasion. Un blog communautaire est même mis sur pied avec pour Objectif commun, l'animation de cet espace par du contenu local en quantité et de qualité.

Sur ce dernier point je leur apprends à:

√ Formuler des titres courts, sexy avec un brin de folie.

√ Bâtir autour des 5 W leur papier.

√ Hiérarchiser l'information.

√ Être précis et concis.

√ Privilégier les phrases courtes du style: sujet, verbe, complément.

√ Avoir tous les sens en éveil pour faire vivre l'article aux lecteurs.

√ Appliquer la règle d'or qui est la simplicité.

√ Formuler une idée pour un paragraphe.

√ Aérer et sous-titrer,

√ Se faire relire avant publication.

√ se soumettre au traitement par excellence : la lecture.

Les apprenants captent tout. J'ai le temps de vérifier à la suite d’un exercice pratique soumis à la salle.

Des "Laurent", l'Union des Blogueurs de Côte d'Ivoire (les formateurs) compte former plusieurs autres dizaines. Bouna, Boudoukou, Gagnoa et Dimbokro sont les prochaines localités concernées.
Date retour en famille: 5 juin 2018.

 

Rita Dro